Les Galápagos : émerveillement garanti !





Il existe sur Terre quelques lieux mythiques nimbés de mystères qui enflamment l'imaginaire.
Des lieux dont la renommée n'est plus à faire mais que l'on ne sait pas localiser précisément sur un globe.
Des lieux qui semblent inaccessibles au commun des mortels.
Des lieux qui évoquent un petit goût de paradis perdu au bout du monde.
Des lieux si uniques qu'il est difficile de s'imaginer à quoi ils peuvent bien ressembler en vrai.

L'archipel des GALÁPAGOS est un endroit comme ça...

Un endroit dont la richesse et la diversité de sa faune (terrestre et marine) et de sa flore (parcimonieuse) sont si extraordinaires qu'il a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Un endroit essentiellement peuplé d'animaux et d'oiseaux tellement singuliers qu'ils sont à l'origine de la théorie de l'évolution des espèces de Darwin.
Un endroit où l'être humain n'est pas perçu comme un prédateur par les animaux, à tel point qu'ils n'en ont absolument pas peur et se laissent ainsi approcher d'extrêmement près sans aucun problème !
Un endroit où le peu de végétation et les paysages volcaniques, aux contrastes de couleurs parfois saisissants, sont si particuliers qu'on pourrait se croire sur une autre planète.
Un endroit où la nature brute, primitive peut être d'une telle désolation ou d'une telle beauté qu'on en reste bouche bée.
Un endroit d'une telle splendeur qu'il est surnommé, à juste titre, "les îles enchantées"...


Si on m'avait dit qu'un jour j'irai aux Galápagos, à plus de 10000 kms de chez moi, je n'y aurais pas cru une seconde. Et j'aurais eu tort... Car j'ai eu la chance de voir un lieu hors du commun, l'un des plus incroyables endroits sur Terre. Ce n'était que pour quelques jours seulement et sur quelques îles à peine, mais c'était tellement intense que je ne pourrai jamais oublier cette destination où l'émerveillement est garanti !

~~~~~~~

La grande traversée : 430 kms de routes chaotiques et de pistes défoncées...




[...]


Lundi 29 décembre 2014 :  jour du départ pour la première Grande Traversée !
Nous avons été frigorifiés toute la nuit, à la limite du supportable cette fois. C'est à n'y rien comprendre. Jamais on n'aurait pensé souffrir du froid en zone tropicale ! Et pour cause, c'est totalement inhabituel ici, même si le mois de décembre est l'un des moins chauds de la saison sèche.
Tous les sénégalais qu'on interroge à ce sujet nous disent la même chose : ils n'ont presque jamais connu ça. D'ailleurs, ils ont tous des rhumes carabinés, ce qui rend les rencontres et les discussions très peu ragoutantes : reniflages puissants de nez morveux, raclages bruyants de gorges glaireuses, crachats imposants semés au gré du vent comme le petit Poucet sème ses cailloux pour retrouver son chemin.

[En images] Tsavo Ouest et Mzima Springs : nos coups de coeur au Kénya !



Après l'exploration de la Réserve Nationale du Masaï Mara, la découverte de la Réserve Nationale d'Amboseli au pied du Kilimandjaro, nous terminons notre cure intensive de safaris photos dans le Parc National de Tsavo Ouest.

Alors que nous connaissions déjà de nom le "Masaï Mara" et "Amboseli" avant de venir au Kénya, nous n'avions jamais entendu parler du "Tsavo". Et pourtant... Nous apprenons qu'il s'agit de l'un des plus vastes parc animalier de tout le continent africain avec quasiment 21 000 km² de superficie. Rien que ça ! Il est plus grand que le mythique et  célébrissime Parc Kruger en Afrique du Sud, mais moins vaste que le Parc d'Etosha en Namibie.

Après plusieurs jours de safaris riches en rencontres animales et en émotions, nous pensions être "rassasiés", voire un peu "blasés" et finir par "saturer". Et bien pas du tout ! C'est même tout le contraire qui s'est produit car ce fut le gros coup de cœur de notre Family Trip au Kénya !!! Des sensations fortes et un festival de couleur de terres nous attendaient...

[En images] Amboseli au Kénya : le paradis des éléphants.




Après avoir consacré les premiers jours de notre Family Trip au Kénya à l'exploration de la Réserve Nationale du Masaï Mara, nous poursuivons notre périple en direction de la Réserve Nationale d'Amboseli. Une journée entière de minibus, pause déjeuner comprise, est nécessaire pour rallier la destination.

Deuxième lieu le plus fréquenté (pour ne pas dire assailli) du pays, Amboseli est une petite réserve qui doit surtout sa notoriété à sa situation géographique : elle se situe au pied du toit de l'Afrique. C'est là au Kénya que sont pris les plus célèbres (et très photogéniques) clichés d'animaux avec, en toile de fond, le majestueux Kilimandjaro dont la cime avec ses neiges éternelles culmine à 5 895m !
Je rêvais de voir de mes propres yeux ce mythique volcan et d'y faire LA photo emblématique de notre voyage. Mais la rencontre a complètement foiré...


[En images] Découverte du Masaï Mara au Kénya.





Lors de notre Family Trip itinérant au Kénya, les premiers jours du voyage ont été consacrés à la découverte de la Réserve Nationale du Masaï Mara. Et quelle entrée en matière !!! Ce n'est pas pour rien que ce coin est le plus touristique du pays... Les fameux "big five" (lion, léopard, éléphant, rhinocéros, buffle) sont présents. Évidemment, il n'est pas garanti de tous les croiser là. Mais la richesse de la faune est telle qu'il est impossible de ne pas y observer une multitude d'animaux.

Rando à Dindéfélo & trek final (au mental) de notre aventure jusqu’à la cascade de Ségou.




[...]



Nous posons notre seau vide devant la porte en sortant et nous nous mettons aussitôt en chemin pour aller à la cascade de Dindéfélo à environ 2 kms du village.







Soirée et nuit (agitée !) en bivouac au coeur du Parc du Niokolo Koba...



[...]


Le soleil va bientôt se coucher. Le stress monte...
On se sent crasseux et poisseux. J'ai beau le savoir depuis longtemps, il me faut me résigner à l'idée qu'il n'y aura pas de douche ce soir. Pour Estelle et Anthony, la perspective d'une vague toilette à la lingette ne les dérange pas plus que ça. Moi si en revanche, mais faudra faire avec !
De son côté, Philéas, parfaitement rodé à la vie de baroudeur en milieu sauvage, ne s'embarrasse pas avec ce genre de question très terre-à-terre. Pour lui non plus pas de douche, mais il a un autre plan B que l'option "lingettes-party". Il se renseigne auprès des gardes pour savoir si, par hasard, un cours d'eau passe près du campement. Il se trouve justement que la rivière Niokolo Koba (qui a donné son nom au Parc) coule non loin de là. Mais quelle chance !!!
Très enthousiaste, il décide immédiatement d'aller se laver dans la rivière avant la tombée de la nuit, et nous invite à faire de même... Estelle et Anthony refusent tout aussi catégoriquement que moi !!! Il en est hors de question ! Et pour plein de raisons..... plus ou moins fumeuses, j'en conviens, mais ça se discute :
- d'abord, je n'ai pas l'intention de me mettre à poil en plein air n'importe où, sous prétexte que seuls des animaux pourraient mater.
- ensuite, je n'ai aucune envie de prendre le risque de choper la bilharziose en marchant pieds nus sur les rives vaseuses et dans l'eau croupissante de la rivière.
- après, j'ai vraiment trop peur d'une éventuelle attaque de crocodile ou d'hippopotame (qui pullulent ici).
- enfin, l'idée de me tremper dans de l'eau sale (des animaux y caguent dedans tout de même) pour me rendre propre, est totalement absurde à mes yeux. Sans compter que ressortir de ce bouillon de culture en sentant la vase, ne me fait pas rêver du tout !!!

Trip vers Cap Skirring (Casamance/Sénégal) : en ferry maritime, en car de brousse, à pieds et en taxi.






(extrait de mon récit de voyage "Iwol Express")

[...]




Nous nous rendons au Port. En fin d'après-midi, nous devons embarquer sur le ferry Aline Sitoe Diatta, direction ZIGUINCHOR en Casamance, au Sud du pays. La traversée doit durer normalement une quinzaine d'heures.

Dans la salle d'attente avant l'embarquement sur le bateau, l'impression de décalage continue : il fait chaud et pourtant il y a le sapin et le Papa Noël.



Festival végétarien de Phuket : rituel annuel expiatoire gore et effrayant !!!




La plupart du temps, lors de nos périples en terre inconnue, Philéas cherche à découvrir des choses (a)typiques. Cette fois-là, il a été copieusement servi en dénichant le pompon en Thaïlande avec le "Phuket Vegetarian Festival" qui a lieu chaque année autour du mois d'octobre. Les dates de l'évènement ne sont pas fixes car elles correspondent aux neuf premiers jours du neuvième mois lunaire du calendrier chinois. Qui veut s'amuser à calculer cette date fluctuante ???
Pas moi... Joker ! C'est une usine à gaz leur truc. Le calendrier chinois est différent du nôtre, mais aussi de celui de Thaïlande (c'est moins drôle quand c'est trop simple) ! Donc il faut savoir que lorsque tu débarques en Thaïlande, c'est un peu retour vers le futur... Quand on y est allé fin 2015, là-bas c'était la fin de l'An de Grâce 2558 ! Aller en Thaïlande, c'est donc vieillir de 543 ans d'un coup sans prendre une ride ni cheveux blancs, et sans rouiller des articulations ! Tu ne fais pas(plus) ton âge, le top quoi !


Enfin bref, lorsque l'on est allé sur l'île de Phuket, les festivités célébrant les "neuf dieux empereurs" battaient leur plein. Alors autant dire que Philéas attendait (de pied ferme et avec une impatience non dissimulée) de pouvoir aller voir de ses propres yeux ces rites religieux des adeptes de piercing de l'extrême...
Moi, j'étais flippée (comme d'habitude) car j'appréhendais beaucoup de découvrir en direct-live les scènes gores de boucherie que j'avais vues en photo sur internet et qui ne collaient pas du tout avec l'idée que je me faisais d'un festival végétarien...


Ascension épique jusqu'à IWOL... sous l'oeil bienveillant de l'Esprit des Pierres...





(extrait de mon récit de voyage "Iwol Express")

[...]

Voilà, nous avons fait le plein de tout ce dont nous avons besoin. Nous pouvons nous remettre en route.

Pour aller en direction d'Iwol, il faut quitter le bitume. A partir de là, il n'y aura plus que des pistes en latérite dans le meilleur des cas. C'est reparti pour encaisser les vibrations, être secoués, et bouffer de la terre et de la poussière par tous les trous !!!


Quelques kms après la sortie de Kedougou, nous distinguons à l'horizon les premières collines. Ce sont les derniers contreforts du Fouta Djalon, massif montagneux Guinéen appelé "Château d'eau de l'Afrique de l'Ouest" notamment parce que beaucoup de fleuves et rivières y prennent leur source.



C'est au sommet de l'un de ces monts, à une grosse quinzaine de kms, que se niche le village d'IWOL, la "capitale" des Bédiks, une ethnie locale très minoritaire peuplant les cimes environnantes.


Afrique : un inimitable et légendaire système D...




Rien ne semble jamais impossible ni insurmontable en Afrique. 
C’est l’une des grandes leçons de vie que j’ai apprises lorsque je vivais au Sénégal. Les africains forcent l’admiration avec leur capacité à accepter et s’adapter à n’importe quelle situation sans se plaindre ni s’apitoyer sur leur sort (sauf auprès des toubabs afin de gratter quelques Francs CFA). Ils se décrivent comme très fatalistes, mais à leurs yeux, ce mot n’a pas le sens négatif et péjoratif qu’on peut lui donner chez nous. D’ailleurs, mon immersion sénégalaise a fini par me rendre fataliste moi aussi. Apprendre à lâcher prise ne fait parfois pas de mal, bien au contraire… Il y a tant de choses dans la vie contre lesquelles il est vain de lutter…

Et que dire de leur inimitable et légendaire système D qui m’a épatée un nombre incalculable de fois là-bas ! Les africains sont les rois de la débrouille, à croire que c’est inscrit dans leurs gènes. Ils ont un véritable don inné pour toujours trouver des solutions à chaque problème, et des plans B à n’importe quel impondérable.

Ushuaïa en Terre de Feu, au bord du Canal de Beagle.





(extrait de mon récit de voyage "Voyage jusqu'au bout du monde...")

[...]

Ce tout premier jour en Argentine fut aussi long que la première nuit fut courte....
Lever à 4h45 le lendemain matin, avec en prime un bon jetlag dans les dents !!!!!
On prend conscience que ce grand voyage va être tout sauf reposant... Mais tout va bien, on est en vacances et on n'a rien d'autres à faire qu'à se laisser guider et profiter.

Départ pour USHUAÏA en TERRE DE FEU à l'extrême sud du pays : 2 500 kms parcourus en avion.
Le changement est radical ! D'abord il fait froid. Ensuite, la chose à laquelle je ne m'attendais absolument pas là-bas : Ushuaïa est au pied de montagnes enneigées... Je ne sais pas pourquoi mais je m'imaginais le bout du monde complètement plat en bord d'océan. Et bien pas du tout, on dirait les Pyrénées qui plongent dans la mer !!!


Extraordinaire Jour de l'An chez les Bédiks d'Iwol [Sénégal]














(extrait de mon récit de voyage "Iwol Express")

[...]
De retour de notre virée enivrante au petit coin, Jean-Baptiste nous invite à nous assoir sur des lits de brousse installés à l'extérieur, juste devant une case, non pas ronde et en terre comme presque toutes les autres, mais "en dur", de forme rectangulaire. Accroché sur le mur dehors, entre les tôles faisant office de porte d'entrée aux deux pièces, il y a une image encadrée de Jésus Christ, histoire de ne pas oublier qu'ici la religion catholique a été apportée par des Missionnaires et adoptée par les populations locales animistes.
Estelle et Anthony ne se font pas prier pour s'effondrer de fatigue sur l'un des lits de brousse. J'en profite aussi pour m'assoir à côté d'eux. Pendant ce temps, j'observe scrupuleusement tout ce qui se passe autour de nous. C'est l'agitation avec les préparatifs de la fête. Rien n'a l'air très organisé, et pourtant tout semble se faire malgré ce joyeux bordel.

Soudain, une toubab sort de la case devant laquelle on est affalé, puis c'est au tour d'un toubab de sortir de l'autre pièce. Ils nous saluent, manifestement aussi étonnés que moi (je comprends mieux les deux trousses de toilette). Ce sont deux étudiants français qui ont profité d'un voyage dans la région pour monter faire une escale jusqu'à Iwol. Jean-Baptiste fait "chambres d'hôtes" pour les voyageurs itinérants.

Le volcan CHIMBORAZO, sommet le plus éloigné du centre de la Terre...





Pour notre tout premier voyage sur le continent Sud-Américain (en août 2011), nous avons atterri en Equateur. Durant notre circuit, nous avons atteint des sommets, c’est le cas de le dire !

Deux cordillères parallèles enserrent l’altiplano (les hauts plateaux andins) tout le long duquel se dresse l’imposante, majestueuse et mythique « Avenue des volcans ». Une trentaine s’y succède (dont certains encore en activité), d’où son nom. La hauteur de leur sommet varie entre environ 4 300 et 6 300 mètres d’altitude, une paille…

La Grande Mosquée de TOUBA, ville Sainte de la confrérie des Mourides au Sénégal







Autant être honnête tout de suite : avant de partir vivre à Kaolack au Sénégal début 1994 avec Philéas (mon Homme qui allait y accomplir ses 16 mois de Coopération du Service National), ni lui ni moi n’avions jamais entendu parler de TOUBA et de sa Grande Mosquée.

Pourtant, cette mosquée compte parmi les plus grandes du continent africain. Avec près de 9 000 m2 de superficie pour une capacité d’accueil de plusieurs milliers de personnes, elle en impose. A l’origine, elle arborait plus d’une dizaine de coupoles ainsi que cinq minarets (symbolisant les cinq piliers de l’Islam), dont l’un, culminant à presque 87 mètres, est le plus haut d’Afrique de l’Ouest. C’est depuis son sommet que le Muezzin appelle à la prière au moyen de haut-parleurs si puissants qu’on peut l’entendre jusqu’à 5 kms à la ronde !



En arrivant en Terres Sénégalaises, nous ignorions donc tout de cette cité mystique.

IWOL Express : la nouvelle aventure SénéGauloise de la FOGUES Family !!!





En 2010, nous avions initié Estelle et Anthony à l'aventure africaine en terre Sénégalaise en les emmenant vivre pendant 10 jours dans un campement isolé (et au confort très spartiate) sur une île du Parc National du Siné Saloum situé à l'ouest du pays.



Pour finir 2014 et commencer l'année 2015, Philéas nous a embarqués avec nos sacs à dos pour un nouveau trip familial au Sénégal.

Au programme cette fois-ci pour nos "petits" aventuriers : découverte de la Casamance (région tropicale au Sud-Ouest) et du Sénégal Oriental (région au relief vallonné au Sud-Est), avec comme objectif : aller jusqu'à IWOL pour voir de nos propres yeux ce fameux forage et tester sa pompe... 

Ce voyage "en terres (presqu')inconnues" aura été vraiment plus intense que le précédent.
- D'abord parce qu'il aura duré deux semaines, avec la seconde semaine franchement costaud niveau aventure (quel doux euphémisme) !
- Ensuite parce que, cette fois-ci, il aura été itinérant et nous aura fait parcourir de grandes distances : en bateau et surtout en taxi-brousse sur les indescriptibles routes et pistes chaotiques écrasées de chaleur sillonnant le Sénégal. On aura traversé deux fois tout le pays, d'abord au Sud (d'Ouest en Est), puis d'Est en Ouest en remontant jusqu'à Dakar pour le retour.
- Et enfin parce qu'il nous aura poussés à nous surpasser et même à carrément atteindre nos limites... en tout cas en ce qui nous concerne Estelle, Anthony et moi ! Car évidemment Philéas, lui, est plus que rompu à ce genre de trip-aventure depuis longtemps !!!





Lundi 22 décembre 2014 : jour tant redouté du départ... Je dis "jour tant redouté" car il faut bien avouer que le stress et l'angoisse étaient à leur paroxysme pour tout le monde !
- Estelle et Anthony nous détestaient, tellement ils étaient angoissés depuis des mois par les épidémies d'Ebola en Guinée, et de terroristes fanatiques au Mali, deux pays voisins dont nous allions approcher les frontières...
- Philéas était stressé et extrêmement contrarié par l'idée de se voir contraint d'annuler au dernier moment ce voyage auquel il songeait depuis... notre retour du précédent en 2010, voyage qu'il avait longuement et minutieusement préparé durant l'année écoulée, et qu'il attendait avec l'impatience d'un prisonnier attendant le jour de sa libération...
- Et moi, je faisais bonne figure pour "calmer le jeu" et tenter d'apaiser (sans grand succès) les tensions de plus en plus palpables, mais en réalité j'étais prise en étau (pour ne pas dire en otage...) entre le stress et les angoisses des uns et des autres, et mes propres appréhensions irrationnelles et irraisonnées de tout...

Voyage jusqu'au bout du monde...




    



 

L'année 2013 restera celle où j'ai suivi mon Homme jusqu'au bout du monde... La tête à l'envers à l'autre bout de la terre...

 

Depuis le temps que nous rêvions de cette destination... l'ARGENTINE !
Nous avons enfin pu découvrir cet immense pays plein de surprises et de contrastes saisissants.

Nous avons réalisé un circuit intense au rythme soutenu avec près de 10.000 kms parcourus (en avion et par la route) dans le pays en seulement deux semaines !!! Ce n'était pas qu'un road trip mais aussi un sky-by-plane trip !!!

Mais ça valait le coup d'avaler des miles car j'ai vu des choses que je n'avais encore jamais vues. Moi qui aime contempler la nature et ses paysages, j'ai été servie : j'en ai pris plein les yeux !!!
Les paysages argentins sont extrêmement lumineux, démesurés, grandioses, spectaculaires, époustouflants, et d'une diversité incroyable. L'appareil photo a encore eu du mal à s'en remettre.... Plus de 2 300 photos.... Encore plus que pour notre expédition en Equateur/Amazonie/Galapagos.... Je suis incorrigible....

Notre périple nous a emmenés jusqu'au très froid à l'extrême Sud : Ushuaïa en Terre de Feu, la ville du bout du monde au bord du Canal de Beagle, puis en Patagonie dans la région des glaciers descendant des sommets Andins et plongeant dans le lac Argentino.
Nous nous sommes ensuite réchauffés en remontant jusqu'au très chaud tout au Nord du pays : d'abord chaud humide "tropical" aux mythiques chutes d'Iguazu à la frontière avec le Brésil et le Paraguay, et ensuite chaud sec "désertique" sur les hauteurs des plateaux Andins.
Quant à Buenos Aires, point d'escales central du circuit, le climat y est plus doux et tempéré.




La FOGUES Family en expédition au KENYA






On les avait préparés à l'Afrique en les emmenant dans la brousse Sénégalaise en 2010....
On avait le projet de leur faire faire un grand safari photos quelques années plus tard.....
Mais l'appel de la Savane a été le plus fort et l'échéance a largement été devancée !!!!
Tant pis pour notre pèlerinage estival annuel dans les alpages, il aura été sacrifié sur l'autel du besoin viscéral d'aventures de notre Cher Philéas 😃 !
Décision non-négociable et irrévocable : cet été la FOGUES Family met les voiles, direction le KENYA !!!!!!!

On a attendu avant de l'annoncer à Estelle et Anthony. D'ailleurs, on a testé leurs réactions en les emmenant voir le film de Disney "Félins" qui se déroule justement dans un des endroits où on devait aller pendant notre circuit.

En sortant de la séance, les réactions étaient curieusement très mitigées. Mais on leur a enfin dit qu'en juillet on partait tous les 4 faire un grand voyage en Afrique, au Kénya cette fois.
Estelle n'était pas du tout enchantée, c'est le moins qu'on puisse dire.... L'Afrique et elle, ce n'est définitivement pas le grand amour....
En revanche Anthony, si on met de côté le "problème" de la durée du voyage en avion, il a hurlé de joie quand on lui a annoncé, c'est rien de le dire !!!!

<< - (Anthony) OUUUUUAIIIIIIIS !!!!!!!!!!! Trop génial !!!!!!!!!! Mais au fait Maman, l'avion ça durera aussi longtemps que pour aller au Sénégal ?
- ouh là, non, ça va être au moins 2 fois plus long !!!!
- (Anthony) oh purée noooon pitié...
- ne t'inquiète pas mon chéri, Papa a pensé à tout : il a pris les vols de nuit, comme ça tu dormiras et tu ne verras pas le temps passer.
- (Anthony) aaaaaah OUF, merci !
- (Estelle) tu parles, ça va être l'enfer, là-bas on va dormir sous des tentes, on va se faire bouffer par les bestioles et je vais encore crever de faim pendant 10 jours..... Au secours !!!!!!
- rassures-toi ma chérie, Papa a pensé à toi aussi : on termine le voyage par 3 jours à la plage au bord de l'océan Indien dans un hôtel "normal" avec clim, moustiquaires, piscine géante et buffets à volonté.....
- (Estelle) YYYYEEEEES, merci Papa !!!! >>

Estelle et Anthony ont mis les pieds dans l'hémisphère sud pour la première fois de leur vie et ont donc aussi gouté aux joies (hum hum) des longs voyages en avion avec escales à répétition......
La prochaine étape pour notre futur projet de trip familial : savourer le bonheur des effets du décalage horaire sur l'organisme.... mais ce sera une autre histoire 😉 !.....


Bon....... et ma propre réaction dans tout ça........ comment dire...... fidèle à moi-même et mes peurs irrationnelles de tout.....

- une fois le "choc" encaissé de l'annonce précipitée de ce voyage "imprévu" ,
- une fois digérée le fait qu'il allait falloir me (re)plonger dans la logistique de la préparation du voyage (je DETESTE faire, défaire, refaire les valises !)
- une fois l'angoisse "maîtrisée" après avoir appris qu'il y avait eu à nouveau des attentats meurtriers en mai puis en juin (et au moment où j'écris ces lignes (fin août), des émeutes ravagent Mombasa.... On est passé entre les mailles du filets....)
- une fois que je me suis faite à l'idée qu'il allait falloir dormir dans des tentes cernées par les animaux sauvages AAAARRRGHHHHH 😁 !

BREF une fois toutes ces étapes passées, l'envie de découvrir un nouveau pays a été la plus forte.... Surtout qu'au programme des réjouissances étaient prévues une nuit et une journée au pied du KILIMANDJARO : la perspective de réaliser l'un de mes rêves m'a définitivement convaincue 😉 !!!!

Equateur / Amazonie / Galapagos




Question : comment célébrer dignement
 nos 20 ans et accessoirement mes 40 ans ?
Réponse : en partant sous d'autres latitudes
destination...... l'Amérique du Sud !
Notre choix s'est finalement porté sur l’Équateur
un lieu inédit qui s'est révélé assez enchanteur.


Quatre mondes constituent cet incroyable petit pays :
Pacifique, Galapagos, Andes et Amazonie.


La rencontre avec les descendants des Incas
est une expérience que l'on n'oubliera pas.
Le dépaysement a été globalement au rendez-vous,
on s'est émerveillé de presque tout.

Port Aventura............nous voilà !!!!!

Dans la série "La Fogues Family est encore en vadrouille"
voici l'épisode du week-end improvisé en Espagne,
pour une destination inédite.................... PORT AVENTURA !!!